Posturologie de l'oreille interne

La dysfonction canalaire : bien plus qu'un simple vertige

Svp, lisez tout le texte avant d'accéder à la vidéo.

Lecteur vidéo gratuit : VLC

Le vestibule pris tout entier est reconnu par tous comme un élément clé de l'équilibration et, ce qui est moins connu,  de la posture. Son atteinte la plus fréquente et la plus connue est fonctionnelle : le VPPB (Vertige Positionnel Paroxystique Bénin),une perturbation de la fonction canalaire. Il associe vertige + nystagmus positionnel. Cette atteinte d'origine lithiasique (débris de CaCO3) est aussi un facteur précipitant de la chute et de l'instabilité.

Physiologiquement, chaque canal semi-circulaire entraîne à lui-seul des réactions toniques posturales adaptatives des membres et du tronc quand il est stimulé par les mouvements de la tête. Une dysfonction canalaire entraîne donc à l'évidence du fait de la physiologie un effet perturbateur du tonus postural de l'Homme en mouvement. Cette perturbation tonique joue un rôle aggravant, sinon précurseur de l'apparition des plaintes survenant chez une partie des patients posturaux : plaintes d'instabilité posturale et plaintes liées au système musculo-articulaire (douleurs, tendinites, points trigger, blocages). Notre expérience montre que c'est souvent le cas sans qu'il y ait vertige pour autant. Ceci amène à considérer la dysfonction canalaire comme perturbatrice de l'ensemble du système tonique, interférant sur l'action thérapeutique prodiguée à de nombreux patients par divers spécialistes.

Cette perturbation de l'organisation globale du corps dans l'espace par des informations canalaires anormales est aussi compréhensible d'un point de vue neuro-scientifique par la connaissance de la diversité des projections ascendantes des noyaux vestibulaire. Outre leurs efférences bien connues sur noyaux oculomoteurs, ils projettent notamment aussi sur la zone corticale multimodale PIVC, l'insula, le cortex somatosensoriel, la zone MST, le sillon intrapariétal et l'hippocampe. Ces projections expliquent que les signaux vestibulaires influent sur le schéma corporel, les modèles internes de la gravité, la navigation spatiale,  la perception de son propre corps*, la conscience de soi, la perception de mouvement propre (C. Lopez, O. Blanke), voir sur la cognition****. Une pathologie vestibulaire peut en effet conduire à des défauts tels qu'une erreur de perception gauche/droite** ou une distorsion de l'image visuelle***. La dysfonction canalaire est donc susceptible d'induire des erreurs perceptives, voir des illusions sensorielles. Le ressenti de certains patients lors d'une manœuvre de repositionnement des débris d'otoconies en est l'illustration (cliquer ici pour la vidéo). L'explication scientifique de telles illusions repose actuellement sur le modèle de "l'erreur de l'inférence bayesienne" (L. Schwabe, O. Blanke).

Seule la Toniquologie permet de dépister l'ensemble les problèmes canalaires fonctionnels

VPPB, VPPB-2, CLVF : de nombreux patients non-diagnostiquésObserver un nystagmus pour orienter la prise en charge d'un patient est à la fois utile et facile à un stade aigu de vertige. Mais le grand nombre de processus de substitution ou de compensation existant naturellement dans notre système nerveux pour contrôler la musculature oculaire fait qu'il devient bien plus difficile d'utiliser ce moyen pour mettre en évidence des dysfonctions canalaires fines ou s'installant très lentement. L'analyse de la tonicité musculaire paravertébrale ne présente pas cet inconvénient. La seule analyse fiable de l'oreille interne passe donc par la pratique du dépistage des débris canalaires par l'intermédiaire du système vestibulo-spinal (<Toniquologie <Posturologie).

Dans cette logique, les trois formations proposées ci-dessous s'adaptent au(x) besoin(s) de chaque professionnel de santé :

- Analyse globale du tonus, Toniquologie inter-praticiens Pour dépister toutes les lithiases, même les plus fines (CLVF n'ayant qu'un effet postural), grâce au système vestibulo-spinal (=Toniquologie). Cela permet soit d'orienter un patient porteur de lithiase chez un référent apte à la prendre en charge (dans le but de faire supprimer une perturbation systémique d'origine vestibulaire), soit de classer valablement de manière fine les patients en groupe lithiasique / non-lithiasique pour réaliser des études. Généraliste, rhumatologue, dentiste, podologue, orthophoniste, orthoptiste sont les plus concernés.

- Diagnostic et traitement des lithiases canalaires vppb vppb-2 et clvf Pour confirmer un dépistage de VPPB, VPPB-2 et CLVF, identifier le canal dysfonctionnel et savoir comment le traiter en une seule séance, même lorsque le vestibulo-oculaire est inexploitable. Cette étape est indispensable avant toute rééducation vestibulaire ou toute prise en charge posturale et ostéopathique. Les premiers intéressés sont donc le Masseur-Kinésithérapeute, le MMOstéopathe et l'ORL.

- Vestibulaire, options rééducatives Pour suivre un patient vertigineux jusqu'au bout de l'adaptation et de la récupération fonctionnelle vestibulaire. S'adresse à ceux qui souhaitent s'impliquer dans une rééducation multisensorielle.

*Selon Christophe Lopez, du Laboratory of Cognitive Neuroscience de l'université de Berne, «Le fait de se sentir localisé dans les limites physiques de son corps, le sentiment d’incarnation, le fait de s’autoattribuer son corps, et le fait de percevoir le monde dans cette position égocentrée, semblent reposer sur l’intégration correcte des signaux vestibulaires avec des informations visuelles et somesthésiques». Une dysfonction vestibulaire a donc des effets autres que le vertige. Elle a des conséquences en posturologie dynamique, et son implication dans le sens du toucher, la représentation mentale de l'image corporelle et la représentation de l'espace extracorporel augurent d'autres champs d'application à investiguer. **Mental transformation abilities in patients with unilateral and bilateral vestibular loss. Grabherr L, Cuffel C, Guyot JP, Mast F. Exp Brain Res 2011. ***"L’otoneurologie, une spécialité à part entière ?", Jean-Philippe Guyot (Pdt de la Société Internationale d'Otoneurologie = SIO), Raphaël Maire, Rev Med Suisse 2010;6:1851-1852. ****Front Integr Neurosci. 2014 Jul 23;8:59. eCollection 2014. Vestibular pathways involved in cognition. Hitier M, Besnard S, Smith PF.Voir aussi

Sites des associations, instituts, sociétés de vestibulaire ne tenant pas encore compte de cette approche vestibulo-spinale et de son impact postural  : VEDA, SIRV, IUFC, SFKV